L’association FAKE Project implantée à Rennes a fêté ses 10 années d’existence en 2013. Les activités de la structure s’articulent aujourd’hui autour de deux missions complémentaires : la production de soirées et l’accompagnement de projets artistiques émergents locaux.

L’association est soutenue par la Ville de Rennes, Rennes Métropole, le Conseil Général d’Ille et Vilaine et la Région Bretagne.

Contact :
FAKE Project
3 Rue de Lorraine - 35000 Rennes
contact@fakeproject.org

SITE EN COURS DE DÉVELOPPEMENT

JUVENILES

 

ALBUM

Label Paradis Records sous licence CAPITOL / KSR (Japon)

 

SORTIE JUIN 2013

lecteur audio

De Rennes, le duo français cultive son idéalisme pop avec un premier album produit par le maître Yuksek, bâti pour soigner les âmes en peine et accompagner les nuits blanches. " Qui veut retrouver sa jeunesse, n'a qu'à reprendre ses folies " écrivait Oscar Wilde dans Le portrait de Dorian Gray. Juveniles n'a ni perdu la première, ni jamais arrêté les secondes. Et si l'on entend toujours qu'il faut que jeunesse se passe, les deux Français, eux, ne voient certainement pas la chose du même œil : depuis leurs débuts sur le label parisien défricheur Kitsuné jusqu'à l'arrivée de leur premier album en 2012, Jean-Sylvain Le Gouic et Thibaut Doray ont dressé leur jeunesse en bouclier contre l'ennui, et leur refrains flambeurs en rempart contre les attaques d'un passage forcé à l'âge adulte, redoutable, redouté. Chez Juveniles, on a pris électro-pop fatale en première langue, option eighties appliquées – inutile de préciser que le diplôme se décroche haut la main avec mention très bien. S'il a le regard tourné vers la Manchester des Smiths et de New Order, c'est bien sur le sol français que le duo lance pourtant ses premiers assauts live. De fougueux feu-follet, le duo rejoint alors le brasier d'une pop qui n'a qu'une idée en tête : faire monter le feu aux joues de jeunes gens aux idéaux purs et à l'insouciante insolence. Et qui mieux que Yuksek les deux Bretons pouvaient-ils aller chercher pour les épauler dans leur entreprise de conquête des dancefloors et des cœurs brisés? Faire plus sans en faire trop : c'est ce qu'a réussi à accomplir le duo sur leur 1er album où l'on retrouve à la fois l'idéalisme pop des débuts du groupe, son penchant pour les synthés eighties et les beats fatals que ne renierait pas leur futé producteur.

 

Après une tournée asiatique en mai 2014 (Pékin, Hong Kong, Singapour, Xi’an, Shenzhen), les JUVENILES retournent en studio pour nous concocter leur deuxième album.

Visuel JuvenilesCrédits photo : Yann Morrison